01 avril 2010

Qui es-tu ? Un chapeau ? Dépêche toi de rentrer chez toi.

jesuischapeauL'histoire se passe au Groenland dans les années 1920. Wanda et Oukiok se retrouvent orphelins après que leur père ait été tué par un ours... qui portait un chapeau ! D'après les initiales cousues à l'intérieur, ce chapeau appartiendrait à un certain Knud Rasmussen. Plus rien ne les retenant chez eux, Wanda et Oukiok vont parcourir le pays à la recherche de cet homme mystérieux... C'est une histoire de voyage, qui se situe entre rêve et réalité. Wanda, pourtant muette, dit beaucoup de choses dans son sommeil, et son frère prend soin de noter dans un cahier ces paroles décousues, ces rêves qui ressemblent à des prophéties...
Du Groenland à l'Écosse, en passant par le Canada, on suit l'extraordinaire épopée de ces deux jeunes Inuits, à pieds, à traîneau ou en hydravion, qui va les mener à des rencontres surprenantes... Le roman nous plonge en même temps dans le contexte historique de l'époque: l'"homme blanc" qui investit peu à peu le pays, la création des comptoirs Danois, les conditions de vie des Inuits, et la réalisation du premier documentaire muet, Nanook of the north. On y croise même Winston Churchill !
L'écriture est limpide, l'histoire et surprenante et fascinante (et difficile à résumer !), les personnages sont attachants. Un grand roman d'aventures et de rêves, un vrai plaisir de lecture ! A conseiller dès l'âge de 13 ans.

Je suis le chapeau / Alex Cousseau
Le Rouergue, 2009

Un petit extrait ?

"Le fouet claque. les chiens démarrent. En cet instant, personne excepté Wanda ne sait où ils vont. Le départ a lieu le matin où le vent s'est tu. La toundra est encore recouverte de plaques de neige et de glace, mais il faut continuellement éviter les rochers qui émergent, pour ne pas endommager les patins du traîneau.
- On va où ? demande enfin Oukiok.
Sans ralentir, Wanda attrape le cahier de son frère et, de son écriture que les soubresauts du traîneau rendent tremblante, elle note cette unique phrase en majuscule sur la couverture: ON VA RENDRE LE CHAPEAU A SON PROPRIÉTAIRE."

 

Lire aussi la critique de TELERAMA.

Posté par Lene78 à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Qui es-tu ? Un chapeau ? Dépêche toi de rentrer chez toi.

Nouveau commentaire